Nous connaître

Opticiens Lunetiers Sans Frontières est une O.N.G. qui , depuis 25 ans, agit contre la malvoyance partout dans le monde. Nous avons créé 10 dispensaires où des opticiens locaux que nous avons formés fournissent les lunettes à des populations dans le besoin. Les opticiens et les orthoptistes bénévoles sont les bienvenus pour participer pendant 3 ou 4 semaines à des missions de formation pour la création de nouveaux centres et pour la collecte de matériel d'optique.

Quand l’association a-t-elle été créée ?

 

L’association a été créée en 1991 et sa première mission s’est déroulée en Roumanie en 1992 à la clinique du Professeur Cherkota à Timisoara. L’association compte aujourd’hui 80 membres.

 

Comment le concept d’Opticiens a-t-il émergé ?

 

Deux amis  se rendent au Cameroun en 1991 pour rendre visite à la fille d’un d'entre eux, étant sur place en mission humanitaire avec Ophtalmo Sans Frontières. Au cours de ce voyage, ils constatent que les simples problèmes de vue sont bien diagnostiqués mais qu’ils ne sont pas pris en charge car il n’existe pas d’opticiens. C’est de retour de ce voyage qu’ils décident  avec leurs amis  du Rotary  d’apporter une aide aux pays en voie de développement dans le domaine de l’optique oculaire.

Dans quels pays intervenez-vous ?

 

Plusieurs actions sont réalisées :

- Envoi de colis dans des centres ophtalmologiques au Mali, au Salvador, au Gabon, au Congo, en Inde, au Laos, en

Algérie, au Maroc , etc. ...

- Installation de dispensaires avec formation de personnel local permanent pour le diagnostic des problèmes de vue

et la fourniture des lunettes adaptées.

 

Aujourd’hui, OLSF est présent au Cameroun, à Madagascar, au Togo, au Sénégal,  en Mauritanie et en Haïti.

En quoi consistent les activités d’OLSF ?

 

Aider les pays en voie de développement dans le domaine de l’optique oculaire. Sur ordonnance médicale ou après un examen de vue subjectif s’il n’y a pas d’ophtalmo et contre une modique cotisation équivalente à 2 ou 3€ selon le pays, les patients disposent de la paire de lunettes dont ils ont besoin.

 

Pour prendre en charge les enfants dès le plus jeune âge, OLSF organise un dépistage dans les petites classes  pour leur permettre de rester à l’école. Après le dépistage, ils sont pris en charge gratuitement au dispensaire.

 

Quels sont les critères de mise en place d’un dispensaire ?

- Une demande justifiée

- Aucun opticien présent dans la région

- Un minimum de stabilité politique

 

Comment formez-vous le personnel des dispensaires ?

 

Le personnel est recruté au niveau BAC, puis il suit une formation de 6 mois dispensée par les opticiens d’OLSF qui se relaient toutes les 3 semaines afin d’assurer la formation.

Comment contrôlez-vous vos dispensaires ?

 

Il y a un opticien européen responsable pour chaque pays. Ce dernier se rend sur place pour vérifier le bon fonctionnement de l’établissement et éviter les dérives. Au Togo, un des opticiens sur place avait détourné les lunettes envoyées par OLSF pour les vendre dans un faux cabinet d’ophtalmologue opticien qu’il avait ouvert.

 

 

 Comment faites-vous pour évaluer la performance de vos actions ?

 

Les responsables des établissements envoient des rapports mensuels d’activité à l’association en même temps que leur demande de matériel. Depuis la création d’OLSF, plus de 2 millions de personnes ont pu bénéficier d’optiques adaptées à leur problème de vue.

 

Quels sont vos projets à venir ?

 

Dernièrement OLSF a reçu plusieurs demandes d’interventions au Burkina Faso, dans le sud marocain , au Sénégal , à Haïti et au Laos.